Interdiction du portable : que dit la loi ?

 

Les récentes actualités ont relancé le sujet de l’interdiction du téléphone portable dans l’enceinte des écoles, y compris au lycée.

Cette interdiction est la réponse immédiate qui nous vient naturellement à l’esprit lorsque l’on est confronté aux dérives les plus extrêmes, comme celle que nous avons pu constater récemment dans un lycée de Créteil.

La première rentrée scolaire sous l’ère de la LOI n° 2018-698 du 3 août 2018, interdisant l’usage du téléphone portable dans les écoles primaires et au Collège, a eu lieu il y a 2 mois. Le temps de faire un premier bilan.

Tout d’abord, la loi interdit l’usage du téléphone, et non pas la détention du téléphone lui-même… La norme reste donc le téléphone éteint au fond du cartable, et non pas les fameux casiers à l’entrée des collèges qui avaient été évoqués durant l’été.

Ce texte avait été proposé notamment en réaction aux dérives liées au manque d’attention dans les cours, au cyber harcèlement entre élèves, et pour limiter les intimidations envers les professeurs.

Sauf qu’une loi sur l’interdiction existait déjà avant : depuis juillet 2010, l’article L511-5 du Code l’Education précise que le portable est interdit « durant toute activité d’enseignement et dans les lieux prévus par le règlement intérieur » de chaque établissement…

Mais celle-ci ne donnait pas clairement les moyens d’agir, étant très floue sur ce sujet encore mal cerné à l’époque.

 

Quelles sont les changements depuis la rentrée ?

 

 

Dans les faits, dans la plupart des collèges, ce nouveau texte ne fait qu’entériner une situation qui existait avant. Cela est d’autant plus vrai que la loi autorise une certaine flexibilité dans le règlement intérieur des établissements, notamment dans les cours de récréation ou à la cantine…

Elle aura le mérite de clarifier une situation qui n’était pas toujours bien perçue et appliquée, et de revoir certaines mauvaises habitudes qui avaient pu s’installer dans certains collèges.

Un récent sondage, réalisé après la rentrée, montre que 20% des élèves (28% des 13-14 ans) continuent à utiliser leur portable en classe. Grâce à cette nouvelle loi, les équipes enseignantes pourront plus facilement confisquer le portable des élèves contrevenant s’ils se font prendre. Du moins, pour la journée…

Face à ce texte qui ne change pas grand chose, mais qui a le mérite de faire prendre un peu plus conscience du problème, on comprend vite que les dérives liées à la mauvaise utilisation des portables ne seront pas simplement réglés par la loi.

Car c’est bien l’éducation aux usages qui fait défaut.

Sur ce sujet, l’école et les parents sont en première ligne, mais encore faut-il qu’ils aient les moyens et surtout la crédibilité d’agir, dans un domaine où la plupart des ados surpassent les adultes.

En conclusion, grâce à cette nouvelle loi, c’est comme avant, mais nous avons maintenant conscience qu’il faut agir pour que ce ne soit plus comme avant.

A nous de jouer…

Share This

Ce article vous a plus ?

N'hésitez pas à le partager avec d'autres parents !