Vous avez dû entendre cette phrase des centaines fois :
Quand c’est gratuit, c’est vous le produit !

Il faut du temps pour bien comprendre ce que cela signifie concrètement, car cela suppose de bien connaître les enjeux de l’économie de la gratuité, appelée également économie de l’attention.

La récente actualité autour de WhatsApp qui a permis de dévoiler une nouvelle fois les mécanismes de cette économie, a montré que les utilisateurs étaient de plus en plus sensibles à la vie privée et à l’utilisation de leurs données personnelles.

WhatsApp décide de partager ses données avec Facebook !

Application de messagerie instantanée, WhatsApp est leader dans son domaine avec plus d’un milliard d’utilisateurs ! Groupe de famille, groupe de travail ? Ado ou parent, on l’utilise au quotidien.

L’application instaure de nouvelles règles d’utilisation. À compter du 8 février prochain, les utilisateurs devront partager une partie de leurs données personnelles avec Facebook. Parmi les données qui seront collectées, on trouve l’heure, la fréquence et la durée des interactions, les adresses IP et d’autres données comme les codes géographiques des numéros de téléphone et la localisation.

Saviez-vous que WhatsApp avait été conçu dès sa création pour être revendu à Facebook ?

C’est en 2014 que Marc Zuckerberg a fait l’acquisition de WhatsApp pour 16 milliards de dollars. Pourquoi autant d’argent pour une simple messagerie gratuite, alors Facebook a sa propre messagerie Messenger ?

Facebook détient les données personnelles de 2,5 milliards de personnes dans le monde (profils, habitudes, amis,…). Il possède les mails de ses utilisateurs, mais pas leurs numéros de téléphone…

Détenir le numéro de téléphone personnel d’une cible (vous) dont on connait les habitudes et le profil, cela vaut de l’or. D’où l’idée de WhatsApp, offrir gratuitement une messagerie qui collecte votre numéro de téléphone et tous ceux de vos contacts. C’est gratuit pour vous, ça vous rend un service, mais la valorisation pour ceux qui sont derrière est énorme. Quand Marc Zuckerberg achète WhatsApp, c’est pour ensuite fusionner les données avec Facebook. Rien de plus logique !

L’exemple de WhatsApp illustre une prise de conscience générale des utilisateurs qui pousse une partie d’entre eux vers de nouvelles messageries instantanées plus sécurisées !

Les utilisateurs choisissent d’autres alternatives …

Après l’annonce de la nouvelle politique de confidentialité de WhatsApp, les applications de messagerie instantanée enregistraient une explosion d’inscriptions. En quelques jours, Signal est devenue l’application la plus téléchargée sur Android et iOS partout dans le monde.

Vous pouvez échanger des messages, des photos, des vidéos et passer des appels avec vos contacts ! Si Signal a séduit de nouveaux utilisateurs ces derniers jours, c’est grâce à sa politique de respect de la vie privée. Pour garantir la confidentialité, l’app offre la possibilité de choisir un intervalle de suppression automatique afin de laisser les messages disparaître. En 2020, La Mozilla Foundation définit Signal comme étant « l’application de communication la plus sécurisée » !

Les applications mobiles connaissent nos vies privées !

Nos données personnelles sont une vraie mine d’or pour les entreprises. En vendant directement nos informations, les applications mobiles leur donnent accès à la géolocalisation, aux SMS, aux photos ou encore au micro de nos smartphones. Dans un monde digital qui se développe rapidement, il est essentiel d’être informé sur la protection des données personnelles et d’accompagner nos adolescents !


Pas une minute à perdre, mettez en pratique nos conseils et nos outils pour aider votre ado à protéger sa vie privée sur internet !

Share This